roche

roche [ rɔʃ ] n. f.
• 980; lat. pop. °rocca
1Une, des roches. Bloc important de matière minérale dure. pierre, roc, 1. rocher. « La route qui se dessinait [...] à travers les éboulis de roches » (Mac Orlan). Banc de roches. Il y a anguille sous roche.
(Canada) Morceau de minéral. caillou.
2(XVIIIe; roke « carrière de pierre » 1269) La roche. Matière minérale dure de la surface de la terre. pierre, roc. « L'aigle regagnait son nid, creusé dans les anfractuosités de la roche » (Lautréamont). Taillé dans la roche. Creuser, forer la roche. Quartier de roche. Qui croît, vit sur la roche. rupestre. Coq de roche. rupicole. Poisson de roche. Eau de roche : eau de source très limpide. Fig. Clair comme de l'eau de roche : très aisé à comprendre, évident.
3Vx Minerai contenant des pierres fines. Mod. Cristal de roche. quartz.
4(XVIII e) Sc. Matériau constitutif de l'écorce terrestre formé de minéraux d'une certaine homogénéité, durs et de grain serré (ex. quartz), plastique (ex. argile), meuble (ex. sable) ou liquide (ex. pétrole). Les roches forment les terrains de l'écorce terrestre. Sciences qui étudient les roches. pétrographie, pétrologie; géologie, minéralogie. Mécanique des roches. Aspect des roches (par taille décroissante) ( bloc, moellon, caillou, galet, gravier, gravillon, 1. sable, falun, 1. limon, 2. vase, boue, argile ) . La texture, le grain d'une roche. Roche dure, tendre; roche compacte, meuble. Roche poreuse. Roches sédimentaires (ex. calcaire, sable). Roches magmatiques : plutoniques (ex. granite), volcaniques (ex. basalte). Roches métamorphiques ou cristallophylliennes (ex. gneiss). Roche-mère : couche géologique poreuse où se forment les hydrocarbures. Roche-magasin (ou roche-réservoir ) :couche géologique où se localisent les gisements d'hydrocarbures.

roche nom féminin (bas latin rocca) Tout matériau, consolidé ou non, constitutif de la Terre, à l'exclusion des sols et des êtres vivants, formé d'un agrégat de minéraux et présentant une homogénéité de composition. (On classe les roches suivant leur mode de formation, leur composition chimique ou minéralogique, leurs propriétés mécaniques, etc.) Matériau dur, fragmenté et provenant de la surface terrestre ; pierre, caillou. Carrières Dans un massif rocheux exploité, banc le plus dur. Pierre la plus dure employée dans les constructions. ● roche (expressions) nom féminin (bas latin rocca) Eau de roche, eau très limpide, qui sourd d'une roche. Noblesse de vieille roche, noblesse ancienne. Moellon de roche, morceau portable de calcaire dur. Mécanique des roches, application des lois générales de la mécanique des solides déformables au comportement des roches et des massifs rocheux. Poisson de roche, poisson marin vivant près des rochers. Roche mère, partie inférieure du sol minéral, ou horizon C ; faciès correspondant aux conditions nécessaires à la genèse des hydrocarbures. ● roche (synonymes) nom féminin (bas latin rocca) Tout matériau, consolidé ou non, constitutif de la Terre, à...
Synonymes :
- roc

roche
n. f.
d1./d Bloc ou masse de pierre dure. Eau de roche, qui sourd d'une roche, très limpide.
Fig. Clair comme de l'eau de roche: facile à comprendre, évident.
|| La roche: la pierre, le roc.
d2./d GEOL Toute matière minérale d'origine terrestre.
Roche(-)mère: partie inférieure du sol minéral; site de formation d'hydrocarbures.
d3./d (Québec) Cour. Caillou. Lancer des roches. Avoir une petite roche dans son soulier.
Encycl. Les roches peuvent être classées selon des critères extérieurs: roches liquides (pétrole, etc.), meubles (sable, etc.), tendres (craie, etc.), dures (granite, grès, etc.); d'après leur composition: roches calcaires, siliceuses, carbonées, etc.; ou d'après leur origine: roches sédimentaires, magmatiques (ou éruptives), métamorphiques, etc. L'étude des roches constitue la pétrographie, ou pétrologie, distincte de la minéralogie qui étudie les minéraux constituant les roches.

⇒ROCHE, subst. fém.
I. — Dans le lang. cour.
1. a) Masse de pierre qui affleure, ou qui est isolée au-dessus de la surface du sol en blocs importants. Cette pierre est une énorme roche qui s'avance en saillie par-dessus le sentier (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 395):
1. Le Chaco qui s'étend au pied des Andes ne renferme pas un seul caillou; les indigènes s'y servent d'os, de coquillage, de dents et de bois dur, car il est difficile d'importer des roches.
LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 127.
Cristal de roche. V. cristal A 2. Eau de roche. Eau très limpide qui jaillit d'une roche. Des interstices de la pierre jaillissaient en bruine vaporeuse ou filtraient en larmes de cristal des sources d'eau de roche (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 68). Pierre de roche ou, p. ell., roche. Pierre la plus dure d'une carrière employée pour la construction. La roche proprement dite est un calcaire dur et coquillé d'un grain très serré, demi-compact, très dense et propre aux travaux de maçonnerie (BOURDE, Trav. publ., 1928, p. 82). Roche vive. Roche compacte, sans corps étranger. J'étais seul, les pieds dans le sable, assis sur des roches vives (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 202).
♦ [P. allus. hist.] La roche Tarpéienne. Colline de Rome d'où l'on précipitait les criminels condamnés à mort. Il projetait au milieu du Champ-de-Mars un temple, au pied de la roche Tarpéienne un amphithéâtre, à Ostie un port (MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 279). Il n'y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne. La chute peut être très proche du triomphe.
b) En partic. Importante masse de pierre située dans l'eau et pouvant affleurer; récif. La pointe méridionale (...), celle du sud-ouest de l'île, est terminée par quelques roches ou brisans, qui portent au large d'environ un quart de mille (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 69). L'excès du tirant d'eau, qui brise la carène contre les roches sous-marines (MAIZIÈRE, Nouv. archit. nav., 1853, p. 57).
Poisson de roche. Petit poisson vivant aux alentours des roches. Ces jolis poissons de roche de la Méditerranée (...) qui semblent peints pour plaire aux yeux (MAUPASS., Sur l'eau, 1888, p. 306).
c) Vx. Minerai qui renferme des pierres fines ou précieuses. Turquoise de (la) vieille roche. Variété de turquoise issue de gisements anciens. Turquoise de la nouvelle roche. Variété de turquoise dont la formation est plus récente. Turquoise de vieille roche. Turquoise bleue, purement minérale. (...) Turquoise de nouvelle roche. Turquoise provenant de dents et d'os enfouis au sein de la terre et accidentellement colorés en bleu verdâtre (A. PÉRÈS, Pierres et roches, 1896, p. 43).
d) Région. (Canada). Pierre, caillou. Un homme ça réagit toujours de façon stupide devant un oiseau. J'ai vu un homme parler à un oiseau (...). Un autre, donner des coups de pieds, tirer des roches, siffloter (J. GARNEAU, Inventaire pour St-Denys, 1972, p. 109 ds Richesses Québec 1982, p. 2026).
2. P. méton., au sing. Matériau minéral qui constitue une roche. Taillé dans la roche. Les gîtes [des mines de diamants du Cap] sont formés d'une roche dure, épanchée à travers de véritables boutonnières ouvertes dans le schiste (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p. 463). À l'endroit où les murailles de roche sont le plus abruptes et le plus élevées, l'île est fendue en deux, dans toute sa hauteur, par une gorge étroite (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 131).
SYNT. Roche blanche, éboulée, élevée, escarpée, moussue, grise, nue; grande, grosse, haute roche; banc, bloc de roche; au flanc, au milieu des roches; parmi les roches; fragment, pain, pointe, quartier, saillie de roche.
3. Expr. fig.
Anguille sous roche. V. anguille A. Clair comme de l'eau de roche. V. eau I A 2 c. Cœur de roche. Cœur insensible. Ils s'embrassèrent à s'étouffer; c'était à arracher des larmes, à attendrir un cœur de roche (SUE, Atar-Gull, 1831, p. 7):
2. M. DUBRIAGE: Quoi! ce proche parent?... LAURE: N'a pas daigné nous voir. M. DUBRIAGE: Que dites-vous? cet homme a donc un cœur de roche!... LAURE: Ce n'est pas le moment de lui faire un reproche. Non, il n'est point cruel; il est humain et bon...
COLLIN D'HARL., Vieux célib., 1792, IV, 3, p. 97.
De (la) vieille, d'ancienne, de l'ancienne roche. De qualité, d'une authenticité garantie par la tradition, l'ancienneté. Le Français de l'ancienne roche, le Français dont cette littérature [actuelle] peint le caractère, n'a aucun goût pour les beautés naturelles (STENDHAL, Mém. touriste, t. 3, 1838, p. 263). Cet endroit, visiblement fait pour boire vite et sans plaisir, et non pour y causer gentiment, en bon Français de la vieille roche (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p. 80). Mes associés, qui sont des capitalistes de vieille roche (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 163). (Noblesse) de (la) vieille roche. (Noblesse) très ancienne, de vieille souche. Les comtesses resteront, reprit de Marsay. Une femme élégante sera plus ou moins comtesse, comtesse de l'Empire ou d'hier, comtesse de vieille roche, ou, comme on dit en italien, comtesse de politesse (BALZAC, Autre ét. femme, 1842, p. 381).
II. — Dans le lang. des sc. de la terre
A. — GÉOL., PÉTROGR.
1. Matériau solide ou liquide constitutif de l'écorce terrestre et de celle des planètes, composé de minéraux, présentant les mêmes caractères d'ensemble à assez grande échelle. La science des roches porte depuis longtemps le nom de pétrographie que certains auteurs anglais et américains réservent toutefois à sa partie descriptive (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 486):
3. ... les variations de la température agissent sur la désagrégation des roches, l'eau des pluies tend à enlever par dissolution ou transport certains de leurs constituants, les eaux et les vents produisent une érosion, et les sols parviennent jusqu'à des états où s'efface plus ou moins la nature des roches primitives.
MAURAIN, Météor., 1950, p. 199.
[Matériau caractérisé par ses constituants minéraux] La désagrégation des roches granitiques sous l'influence des agents atmosphériques (BOULE, Conf. géol., 1907, p. 66). [Matériau caractérisé par son aspect, sa présentation] Des roches disposées en assises (...) et que, pour ce motif, on appelle roches stratifiées (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p. 3). [Matériau caractérisé par ses propriétés] Nous connaissons maintenant, dans les roches les plus solides, une perpétuelle transformation des espèces minérales (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 67).
2. [Classification des roches suivant leur origine] Roches endogènes, éruptives, ignées ou magmatiques. Roches qui proviennent de la profondeur de l'écorce terrestre. Roches exogènes, sédimentaires. Roches qui proviennent des roches endogènes érodées, désagrégées, remaniées mécaniquement. Roches métamorphiques. Roches qui proviennent de la transformation des roches sédimentaires ou magmatiques par l'influence de la pression, de la température ou d'une action chimique. Le micaschiste est une roche métamorphique, comme on l'admet généralement aujourd'hui (ÉLIE DE BEAUMONT ds B. Sté géol. Fr., t. 4, 1847, p. 58). La croûte terrestre est constituée par des roches d'origine interne, appelées roches ignées et par des roches formées en surface, dites roches sédimentaires. La transition entre ces deux catégories est assumée par les rochesmétamorphiques (METTA, Pierres préc., 1960, p. 15).
B. — PÉDOL. Roche(-)mère. Roche à partir de laquelle s'est constitué le sol par des altérations physiques ou chimiques. Les sols forestiers sont formés d'une part par la désagrégation de la roche sur laquelle ils reposent et que l'on appelle pour cette raison la « roche mère », d'autre part par la décomposition des débris végétaux (COCHET, Bois, 1963, p. 48). L'acidification est un phénomène général même sur les sols développés sur roche-mère calcaire (WOLKOWITSCH, Élev., 1966, p. 99).
SYNT. Analyse, étude, composition, formation, genèse, groupe, métamorphisme, nature des roches; roche ancienne, basique, cristalline, naturelle, poreuse, siliceuse.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Fin Xe s. « bloc considérable de pierre très dure, en masse ou isolée » (Passion, éd. d'Arco Silvio Avalle, 323); b) 1553 « appui, refuge (terme biblique) » (Bible de l'imprimerie Gérard, Samuel, 22, 3); c) av. 1573 cœur de roche « dur, insensible » (JODELLE, Œuvres, I, 168 ds IGLF); 1587 [éd.] « chose ferme, inébranlable » (MALHERBE, Les Larmes de Saint Pierre imitées du Transille, 74 ds Œuvres, éd. L. Lalanne, t. 1, p. 7: cette roche de foi); d) 1690 eau de roche (FUR., s.v. eau); 1690 fig. clair comme de l'eau de roche (FUR.); 2. a) 1178 « pierre (matériau utilisé dans la construction d'un mur) » (Renart, éd. M. Roques, 3326); b) ca 1210 « caverne, grotte » (GUIOT DE PROVINS, Bible, 1885 ds T.-L.); c) ca 1245 roce « château fort bâti sur une roche, citadelle » (PHILIPPE MOUSKET, Chronique, éd. Reiffenberg, 17039); d) 1269 roke « carrière de pierres » (doc. de Tournai ds GDF.); 3. a) 1677 cristal de roche (MIEGE); b) 1683 turquoise de vieille roche (Inventaire gén. du mobilier de la Couronne sous Louis XIV, éd. J.-J. Guiffrey, t. 1, p. 198); 1690 « matière pierreuse contenant des pierres fines » (FUR.); d'où fig. 1653 Dieu de la vieille roche (SCARRON, Virgile travesti, VII, 287a ds RICHARDSON); c) 1690 « borax impur » (FUR.); d) 1691 roche de feu (OZANAM); 1736 roche à feu (AUBIN); e) 1749 « substances minérales considérées en masse (terme de minér.) » (BUFFON, Théorie de la terre ds Hist. nat. t. 1, p. 330); 1776 « granit » (VALM.); 1779 « pierre la plus dure d'une carrière » (SAUSSURE, Voyages dans les Alpes, t. 1, p. 98 ds BRUNOT t. 6, p. 602); 1835 pierre de roche (Ac.). Représente un type rocca, d'orig. inc., sans doute prélat. (d'où aussi l'ital. dialectal rocca, le cat. et l'esp. roca et l'it. roccia empr. au fr.). Fréq. abs. littér.:2 028. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 3 039, b) 5 374; XXe s.: a) 1 979, b) 1 961. Bbg. BLOCHW.-RUNK. 1971, p. 458.

roche [ʀɔʃ] n. f.
ÉTYM. 980; d'un lat. pop. rocca, probablt pré-latin.
1 (Une, des roches). Gros bloc de matière minérale dure. Pierre (3.), roc, rocher (→ Anachorète, cit. 2). || Éboulis (cit.) de roches; roches éboulées (→ Encaissement, cit. 2). || Énorme roche (→ Pesée, cit. 3). || Une roche en pain de sucre. Colline, montagne (→ Haut, cit. 22). || Entassement de roches amoncelées (→ 3. Pic, cit.). || Escalades (cit. 7) de roches. || Roche escarpée (→ Esplanade, cit. 3). — ☑ Prov. Il y a anguille (cit. 3 et 4) sous roche. — ☑ Allus. hist. La roche tarpéienne. || Du Capitole à la roche tarpéienne.
Spécialt. || Roches côtières (→ Côte, cit. 12), marines, sous-marines… (→ Fond, cit. 8). || Roche à fleur d'eau. Écueil (cit. 2 et 3); → Écume, cit. 2. || Bêtes endormies dans les roches (→ Chalutier, cit.).(Dans des noms de lieux-dits). || Les Roches Noires (→ Plage, cit. 3). || La Roche Clermauld (Rabelais, Gargantua, 28).
1 (…) les roches plates sur lesquelles est bâti le début de la grande digue — larges bancs à peine inclinés de pierre grise qui se dégradent jusqu'à l'eau (…)
A. Robbe-Grillet, le Voyeur, p. 239.
2 La roche. (XVIIIe; roke « carrière de pierre », 1269). Élément constituant de l'écorce terrestre (lithosphère). La pierre (surtout dure). REM. Dans le langage courant, roche, synonyme de pierre (1.), exclut les matières pulvérulentes (sable), liquides (pétrole), les métaux (minerais) et les matières combustibles d'origine organique (houille, pétrole), qui sont des roches au sens scientifique (4.); roche se dit surtout des roches ignées les plus dures. — Roche nue (→ Aveuglant, cit. 2), dénudée (→ Ocre, cit. 3) : sol rocheux. || Sentier qui grimpe (cit. 11) et se tord aux flancs de la roche. || Anfractuosités de la roche (→ Nid, cit. 2). || Quartier de roche (→ Architecture, cit. 2). || Creuser, forer la roche ( Carbonado, trépan). || Parois de roche d'une galerie de mine, d'une carrière. || Qui croît, vit sur la roche. Rupestre. || Eau qui sort de la roche (→ Net, cit. 12).… de roche : qui vit près des roches, des rochers, parmi les roches. || Coq de roche. Rupicole. || Poisson de roche : poisson de mer qui vit près des roches. || Rougets de roche.
Loc. (1690). Eau de roche : eau de source très limpide. Fig. Clair (supra cit. 20) comme de l'eau de roche.
(1633). Fig. || La roche, symbole de dureté.Cœur de roche, dur, implacable, insensible (→ Bout, cit. 17.4).
3 (1690). Vx. Minerai contenant des pierres fines (roche gemmifère). || Pierres, turquoises… de la vieille roche, « qu'on retire de l'ancienne mine là où elles sont les plus belles » (Furetière, 1690).
Loc. (1658). Vieilli. De la vieille roche, de vieille roche : ancien et éprouvé. || Un Romain de vieille roche, de « vieille souche » (→ Histrion, cit. 2).
2 Eh ! bien, c'est un comte et de vieille roche, je vous en réponds !
Balzac, le Député d'Arcis, Pl., t. VII, p. 711.
3 (…) la jeune fille semblait bien de bonne vieille roche normande (…)
Michelet, Hist. de la Révolution franç., XII, III.
Mod. || Cristal (cit. 1) de roche : variété de quartz (→ Flambeau, cit. 1). Cristal.
(1690). Vx. Borax impur.Impuretés sur un métal (oxydes, etc.). Dérocher.
4 (XVIIIe). Sc. « Assemblage, en composition variable, de minéraux définis par leur composition chimique » (Baulig). || Les roches forment les terrains qui constituent le matériel de l'écorce terrestre. || Constituants des roches. Minéral, minéralogie.Sciences qui étudient les roches. Pétrographie; géologie, lithologie (vx), minéralogie.Aspect, taille… des roches, des matériaux rocheux. Bloc, moellon, caillou, galet, gravier, gravillon, sable, falun, limon, vase, boue, argile (par taille décroissante).Roches volcaniques. Projection, éjection; bloc, bombe, paquet (de lave), lapilli, cendre, poussière (volcanique). || Aspect des roches volcaniques : roches bulleuses, compactes, soufflées, spongieuses…Disposition des roches. || Roche massive, constituée par dépôt continu; roches stratifiées (en couches, lits, strates, assises, bancs, feuillets, lamelles…). Stratification. || Roches modifiées après leur dépôt par consolidation, lapidification, tassement, compression, cimentation des sédiments naturels (« diagénèse »). || Roches schisteuses. || Structure et propriété des roches. || Texture, calibre, grain d'une roche. || Roche à grains frais, anguleux, usés, émoussés, roulés. || Cohésion, résistance d'une roche : roche dure, tendre; roche consistante, compacte, friable, meuble. || Roche plastique. || Perméabilité des roches ( Imperméable, perméable). || Porosité (cit. 1) d'une roche. Poreux (→ Dolomitique, cit. 1). || Roche fissile ( Clivage).Joints, fentes, lézardes, fissures…, crevasses d'une roche diaclases »). || Roche encaissante, dans les fentes de laquelle se sont introduits des matériaux de remplissage ( Massif; filon [cit. 1]; dyke, veine). || Roches amygdaloïdes.Roche enfermant des fossiles. || Roche zoolithique (vx). || Roche-mère : couche géologique poreuse où se forment les hydrocarbures.Roche-magasin (ou roche-réservoir) : couche géologique où se localisent les gisements d'hydrocarbures, gazeux ou liquides.
Composition chimique des roches. || Principaux éléments constituant les roches : (par ordre d'importance) oxygène, silicium, aluminium, fer, calcium, sodium, potassium, magnésium. || Minéraux (→ Minerai, cit. 1) formant les roches (ex. : silicates : quartz [roches quartzifères], feldspath [roches feldspathiques], micas…; carbonates [calcite…]; sulfates; phosphates, etc.). || Roches ferrugineuses, magnésiennes, stannifères…
Altérations, transformations des roches. Érosion (cit. 1).Actions météoriques : altération, décomposition désagrégation, ameublissement (→ Pluie, cit. 7). || Sol formé de débris de roche. || Sol et roche saine, vive, à nu (→ Causse, cit. 1). — Actions mécaniques. || Dilatation de la roche par insolation; contraction par rayonnement. || Éclatement, fragmentation, pulvérisation; émiettement des roches. || Dalles, écailles, éclats, lamelles de roche; roches lamellées, lamelleuses.Action du gel (cit. 5), « cryergique », sur les roches. || Le gel fait éclater, pulvérise les roches, forme des sols géométriques, réticulés… || Roches gélives (cit.). — Actions chimiques. || Dissolution (cit. 2), oxydation, réduction, hydratation, hydrolyse des roches. || Roches rongées, corrodées, effritées (cit. 4), « pourries ». aussi Lapiaz (cit. 2). || Roche décalcifiée, appauvrie (sol résiduel). || Efflorescences, platine, pellicules produites sur la roche par l'évaporation.
Spécialt. Morphologie glaciaire ( Glacier). || Roche fragmentée, gélive; roches rayées, égratignées, polies, moutonnées, lisses, éclatées, striées, taillées à facettes… || Débris de roche formant moraine. || Cirques, aiguilles, pyramides creusés dans la roche ( aussi Nunatak). || Roche (ou, plus souvent, bloc) erratique.Morphologie marine ou littorale ( Mer; côte, rivage). || Roche, tête de roche à fleur d'eau. Écueil, récif. || Banc de roches. Chaussée, haut-fond. || Roches d'une banquette, d'une falaise. || Roche attaquée par des mollusques perforants (lapicides [vx], lithodomes, lithophages…). — Morphologie fluviale ( Rivière). — (Action éolienne). || Découpage, polissage des roches par le vent. || Roches « éolisées », vermiculées, roches-champignons. — (Phénomènes karstiques.) Calcaire (→ Causse, cit. 1; caverne, cit. 3). || Dissolution, érosion des roches calcaires, donnant des concrétions ( Concrétion; stalagmite, stalactite). || Silex en rognons, d'une roche calcaire.
Classification des Roches.
a Roches endogènes, ignées, magmatiques (formées dans l'épaisseur de l'écorce terrestre). → Croûte, cit. 7. — REM. L'appellation roches éruptives devrait être réservée aux roches volcaniques, pour distinguer nettement ces dernières des roches plutoniennes (vx) ou plutoniques (cit.). Magma.Roches acides (Granites), neutres (Syénites, Diorites), basiques (Gabbros, Péridotites), alcalines (Syénites à feldspathoïdes, Carbonatites…).Roches cristallines (pegmatites, roches grenues, microlithiques), amorphes, porphyriques. aussi Cristallophyllien.
b Roches exogènes (formées en surface, par dépôt). Sédiment, sédimentaire. || Roches marines; terrestres (sédiments fluviaux, lacustres, dépôts glaciaires, éoliens). || Roches clastiques, détritiques ( Agglomérat, brèche, conglomérat, poudingue, grès, quartzite).Roches carbonatées ( Calcaires, dolomies); roches dolomitiques, argileuses ( Argile, schiste, marne, lœss…); roches siliceuses ( Silice; sable, grès…); dépôts organiques (charbon, pétrole).
c Roches transformées par pression, température ou action chimique. Métamorphique, métamorphisme (→ Méta-, cit.), orogénèse.
tableau Classes de roches.
DÉR. Rocher, rocheux, rochier.
COMP. Abri-sous-roche.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roche — is French for boulder/rock . The word is (part of) several names: Business companies* Roche Applied Science, a business area of Roche Diagnostics, a division of Hoffmann–La Roche AG, Basel, Switzerland, one of the largest pharmaceutical companies …   Wikipedia

  • roche — 1. (ro ch ) s. f. 1°   Bloc considérable de pierre très dure, en masse ou isolée. •   Je cours longtemps en vain ; mais enfin, d une roche, J en découvre le tronc [du corps de Pompée] vers un sable assez proche, CORN. Pomp. V, 1. •   Tant qu une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Roche — steht für: Roche (Familienname), den Familiennamen Roche Roche (Mondkrater), ein Mondkrater Roch (Heraldik) ist ein alter Name für die Turmfigur im Schachspiel Roche ist der Name folgender Orte in der Schweiz, Belgien und Frankreich: Gemeinde im… …   Deutsch Wikipedia

  • Roche-d'Or — Basisdaten Kanton: Jura Bezirk: Porrentruy …   Deutsch Wikipedia

  • Roche — Saltar a navegación, búsqueda Roche es una voz francesa que significa roca. Ha dado lugar a numeroso topónimos y es un apellido muy común. Contenido 1 Empresa 2 Personajes 3 Lugares …   Wikipedia Español

  • Roche-d’Or — Basisdaten Staat: Schweiz Kanton: Jura Bezirk …   Deutsch Wikipedia

  • roche — Roche. s. f. Il a la mesme signification que Roc. Roche dure. la pointe d une roche. ce pays là est tout couvert de roches. il a fait tailler, couper des roches, pour en faire du pavé. Moyse frapa la roche, & en fit sortir de l eau. eau de roche …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Roche-d'Or — Saltar a navegación, búsqueda Roche d Or Escudo …   Wikipedia Español

  • Roche (VD) — Roche (Vaud) Pour les articles homonymes, voir Roche (homonymie). Roche Une vue d ensemble de la commune serait la bienvenue Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Roché — est un patronyme pouvant désigner: Patronyme Anthony de la Roché, marchand anglais du XVIIe siècle Brisa Roché (né en 1974), chanteuse américaine Déodat Roché (1877 1978), historien français Maison Déodat Roché Henri Pierre Roché (1879 1959),… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.